Jeudi de l'ascension 2017

Le Jeudi de l’Ascension.

« Je crois qu’il est monté aux cieux ; qu’il est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant ». C’est un des objets de notre Credo et cet objet est fondé sur les paroles de saint Marc et de Saint Paul.

Saint Paul le confesse aux Ephésiens, lorsqu’il écrit : « Son Père, après l’avoir ressuscité d’entre les morts, L’a fait asseoir à sa droite dans le ciel au dessus de toutes les Principautés, de toutes les Puissances, de toutes les Vertus, de toutes les Dominations et de tout ce que l’on peut trouver de plus grand, soit dans le siècle présent, soit dans le siècle futur et Il a mis toutes chose sous ses pieds » (Eph 1 20)

Tel est le mystère de l’ascension du Seigneur.

Cette année, je voudrais plutôt méditer la phrase qu’Il disait à ces disciples après la Cène, quelques temps avant l’Ascension et que saint Jean nous a précieusement gardée en son chapitre 14ème « Que votre cœur ne se trouble point. Vous croyez en Dieu, croyez aussi en moi. Il y a beaucoup de demeures dans la maison de mon Père; s'il en était autrement, je vous l'aurais dit, car je vais vous y préparer une place. Et lorsque je m'en serai allé et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi. Et là où je vais, vous en savez le chemin ».

Oh douces paroles ! « Je vais vous y préparer une place…afin que là où je suis, vous y soyez aussi ».

C’est là le fondement de notre Espérance

Et cette phrase nous donne la signification véritable de la vie, de la vraie vie.

Je voudrais développer avec vous cette idée que la vie présente n’est la vraie vie que si elle est rattachée par la foi aux réalités de la vie future. Quelle est donc cette vraie vie ? C’est celle qui est éternelle. (Principe et fondement n°2)

Croire que la vie d’ici-bas est la vraie vie, la seule vie, est la plus radicale de toutes les erreurs.

La vie ici-bas est certainement fascinante…Mais elle n’est certainement pas la vraie vie tout en étant fascinante. Mais si je m’y « enfuis » totalement, si je m’y plonge totalement, elle risque de m’empêcher de voir les biens réels et tout autant les maux réels. Ce qui serait, bien sûr, une erreur cruelle, la plus cruelle de toutes les erreurs…parce que si je fais de cette vie, le tout de mon être, je me dégrade. Comment donc ? Oui je me dégrade. Je suis un être doué d’intelligence et de volonté libre - ce qui me met au dessus de tout le monde créé- je ne peux donc être son esclave. Ce qui serait si je ne voyais en cette vie que ma seule finalité. Mais surtout elle me dégrade car je oublie que je suis, par mon baptême, « enfant de Dieu, héritier de Dieu ». « Etre héritier présomptif de riches trésors, de vastes domaines, de magnifiques châteaux, d’un nom glorieusement historique, c’est quelque chose. Mais être héritier de Dieu, non seulement de ses biens, mais de lui-même, de sa puissance, de sa sagesse, de sa majesté, de ses félicités infinies, au point de devenir un avec lui : quel héritage ». Mais qu’est que ce monde, qu’est-ce que cette vie devant le monde divin, devant la vie divine ? « Je vais vous préparer une place…afin que là où je suis, vous soyez aussi ». Cet être immortel dont les destinées sont si hautes… est-ce seulement raisonnable qu’il se laisse fasciner par cette seule vie présente, passagère et fugitive. Il est fait pour plus grand, pour meilleur. Il ne peut borner ses espérances, « son espace vital », aux seuls biens du temps et passer ses années à seulement les acquérir, à les conserver sans aucun rapport avec l’avenir divin. Ne chercher qu’à conquérir des terres, des châteaux, des parcs, des monceaux de pièces d’or et de papier-monnaie et grâce à tout cela, boire, manger, se distraire, se promener tout à l’aise. Et c’est tout ! Et de tout cela que nous restera-t-il bientôt ? « Que vaut de gagner l’univers s’il on en vient à perdre son âme ? »

Et j’entends dans mon âme de baptisé : « Quid hoc ad aeternitatem ? »

J’aime ce dialogue que l’histoire nous a gardé entre un grand saint de Rome, Saint Philippe de Néri et un jeune homme de nom François. Etant venu voir l’illustre confesseur de Rome, celui-ci fixe sur l’adolescent un regard paternel et, le prenant par le bras, lui dit : « François que fais-tu maintenant : « Je fais mes études ». – « Tu seras un brillant élève couvert de diplômes et chargé de prix. Et après ? –« Après mes humanités, j’apprendrai le droit » - « Tu recevras tes grades cum laude, avec félicitations du jury ? Et après ? » –« J’entrerais dans la magistrature ». – « Tu seras un magistrat connu et recherché. Et après ? » - « Je me marierai ». –« Tu auras une belle et nombreuse famille. Et après ? ». – « Je continuerai d’exercer ma profession, afin de donner une position honorable à mes enfants ». –« La fortune te sourira ; ils seront riches. Et après ? « Je composerai des ouvrages utiles à ceux qui suivront ma carrière ». -« Tes ouvrages auront grands succès ; tu seras l’oracle de tes confrères. Et après ? » - « Je jouirai tranquillement des biens que j’aurai amassés et de la considération que j’aurai acquise » « Tu vivras dans l’abondance ; ton nom sera honoré. Et après ? ». « Après ?  Je vieillirai ; et comme tous les mortels, je payerai le tribut de la nature : je mourrai. Et après ? » - « Après ? » « Après ? » -« Oui après ? » Et après, il faudra être jugé, absous ou condamné, sans appel, pour toute l’éternité. Je ne blâme rien de ce que tu veux faire. Seulement si tu te laisses absorber par les travaux de la vie présente, sans les attacher par la foi aux réalités de la vie future, tu tombes dans la plus dangereuse et la plus cruelle des folies. Tu te seras consumé à poursuivre une chimère que tu n’auras pas saisi et à l’heure du départ –heure certaine - tu te trouveras les mains vides ; vides de bonnes œuvres, pourtant semences de la vie immortelle. N’oublie pas le 7ème article du Credo : « D’où il viendra juger les vivants et les morts ». N’oublie pas la parole de l’Apôtre : « nous devons tous comparaître devant le tribunal de Jésus-Christ, afin que chacun reçoive ce qui est dû aux bonnes ou aux mauvaises actions qu’il aura faites, pendant qu’il était revêtu de son corps » (2 Cor 5 10). François garda le silence, embrassa le père et sortit. Mais le coup avait porté. L’après du Père Philippe lui restait dans l’esprit. Il ne pouvait s’en débarrasser. Il se met à méditer cet après importun. Bientôt, Dieu aidant, ses illusions disparaissent, il comprend que la vie d’ici bas n’est pas la vie et en homme sage, il la fit résolument servir à l’acquisition de la vie éternelle.

Qu’est-ce que la vie si elle n’est éternelle ? Cette réflexion me fait penser au récit du riche de l’Evangile : « J’ai beaucoup de bien et j’en ai pour longtemps. Repose-toi, mon ami, mange, bois, fais bonne chère. Insensé ! Cette nuit on te redemandera ton âme ; et pour qui sera ce que tu as amassé ? (Lc 12 17-21).

Ainsi posséder un trésor auquel on a donné toutes ses forces, se promettre dans jouir et savoir qu’on en sera dépouillé infailliblement au moment où on ne s’y attend pas, bientôt, pour toujours et sans compensation : est-ce là vivre ? « Je m’en vais vous préparer une place. Là où je suis vous serez ». Voilà la vraie vie parce qu’éternelle.

Permettez-moi une autre réflexion sur la vie.

L’amour de la vie est le ressort de l’agir humain. En effet image vivant du Dieu vivant, l’homme est vie. Pour lui, la vie n’est pas seulement le premier et le plus précieux des biens, elle est son être : hors de la vie, néant. L’homme aime donc la vie du même amour que lui-même. Il l’aime essentiellement, il l’aime passionnément, il l’aime invinciblement, il l’aime partout… Pourquoi aime-t-on l’enfant ? Parce que c’est la vie qui vient ? Pourquoi respecte-t-on le vieillard ? Parce que c’est la vie qui s’en va. Pourquoi éprouve-t-on un sentiment de curiosité religieuse à la vue d’une vielle ruine ? Parce que la vie est passée par là. L’homme n’aime que la vie. S’il boit, s’il mange, s’il dort, s’il travaille, s’il pleure, s’il se réjouit, c’est par amour de la vie. A la conserver et à la développer, se rapportent, sans exception et dans tous les âges, ses instincts, ses pensées, ses affections, ses paroles, ses privations, ses craintes, ses désirs, ses actes, ses vertus et même ses crimes. Plutôt que de perdre la vie, il consent à tout. Que l’homme étant ce qu’il est, soit persuadé que la vie d’ici-bas, c’est la vie, toute la vie, qu’il n’y a pas d’au-delà, pas de vie éternelle, vous le rendez fou. Il s’épuisera à la jouissance des biens de cette vie. Courte et bonne, puisque la vie présente est toute la vie, je veux en vivre, vivre pleinement, constamment. jusqu’à l’overdose. C’est la loi de mon être…Mais, dans une telle philosophie, de jouissance effrénée, je cultive la mort.

Mais ôte de ce cœur que la vie d’ici-bas, c’est la vie. A la place, fais prévaloir la parole du Christ, « je vais vous préparer une place », fais prévaloir ainsi que la vie d’ici-bas n’est que l’ombre de la vraie vie, la préparation, le gage de la vraie vie…alors tu opères une révolution totale. Il ne s’attacheras pas à la vie présente…sinon comme moyen de gagner l’éternité. Il usera de ce monde comme n’en usant pas. Toujours avec la même énergie vitale, c’est sa loi, il cherchera l’éternelle vie. Il s’attachera à ses devoirs, car il sait que là dépend la vraie vie. L’ordre règne sur la terre s’il règne dans les cœurs : l’amour de l’au-delà. Le cultiver, est la plus belle des actions. Elle peut servir même l’ordre public. Amen.

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Prev Next

Homélie du 1er Dimanche de l'Avent 2017

Homélie du 1er Dimanche de l'Avent 2017

La venue du Messie Son annonce dans l’Écriture Sainte   L’Avent, MBCF, est le temps de l’attente, de l’attente du Messie, de l’attente de la venue du Messie, du Fils de Dieu. Et s’il en est ainsi, c’est parce que Dieu dans sa Sagesse et sa grande Bonté – car le propre de la...

Les âmes du Purgatoire

Les âmes du Purgatoire

MARIA SIMMA, QUI EST MARIA SIMMA ? Maria Simma est une mystique autrichienne. Par un don particulier de Dieu, déjà vu dans l'histoire de l'Eglise, elle reçoit depuis 50 ans la visite d'âmes du purgatoire. Que lui disent ces âmes ? Elles donnent des avertissements, demandent des prières, et parlent de...

Prédication pour la fête du Christ-Roi 2017

Prédication pour la fête du Christ-Roi 2017

  La fête du Christ-Roi Jésus-Christ est roi, MBCF. Il est roi, non seulement du ciel mais encore de la terre. Et il lui appartient d’exercer une véritable et suprême royauté sur les sociétés humaines. Et ces sociétés humaines, elles mêmes, doivent le confesser. C’est un point incontestable de la doctrine chrétienne....

Prédication pour le 20ème dimanche après la Pentecôte 2017

Prédication pour le 20ème dimanche après la Pentecôte 2017

  Le sacerdoce   Je voudrais vous parler du prêtre en souvenir de mon ordination sacerdotal, le 17 octobre, des mains de Mgr Lefebvre. Ce qui fait le prêtre, sa joie, c’est la découverte toute particulière du mystère de Dieu. Le prêtre, plus que tout autre baptisé, contemple ce mystère. Dieu est l’objet de...

Prédication pour le 19ème dimanche après la Pentecôte 2017

Prédication pour le 19ème dimanche après la Pentecôte 2017

  En l’honneur de Saint Michel     « L’Ange se tint près de l’autel du temple, un encensoir d’or à la main » « Et tandis que l’archange Michel luttait contre le dragon, on entendit la voix de ceux qui disaient : «le  Salut est à notre Dieu ». Telles sont, MBCF, les deux premières antiennes des Premières Vêpres de...

Prédication pour le 18ème dimanche après la Pentecôte 2017

Prédication pour le 18ème dimanche après la Pentecôte 2017

Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus Je ne voudrais pas laisser passer cette année sans parler, du haut de cette chair, de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, patronne secondaire de la France. Les saints sont mis sur notre chemin pour que nous les prions, contemplions, les imitions. Sainte Thérèse, Thérèse Martin, naquit à...

16ème Dimanche après la Pentecôte

16ème Dimanche après la Pentecôte

En la solennité de saint Michel   En cette fête de Saint Michel, patron de notre petite église, je voudrais vous dire la joie de mon âme, d’être au milieu de vous. C’est en effet au milieu de vous que s’accomplit ma vie sacerdotale. Le prêtre vit au milieu d’un peuple, au...

15éme Dimanche après la Pentecôte 2017

15éme Dimanche après la Pentecôte 2017

« Celui qui sème dans l’esprit moissonnera de l’esprit, la vie éternelle ». C’est le Christ qui est au principe de la Vie éternelle C’est inéluctable. Je posséderai la vie éternelle - la finalité de ma vie - si j’en prends le chemin, si je pratique les œuvres de l’esprit : la charité, la joie...

14éme Dimanche après la Pentecôte 2017

14éme Dimanche après la Pentecôte 2017

« Cherchez d’abord le Royaume de Dieu » MBCF, faisons court et disons simplement que le « Royaume de Dieu », c’est Jésus lui-même. Oui ! Ce « Royaume de Dieu », dont le thème est si fréquent dans la prédication de NSJC, n’est finalement rien d’autre que Jésus-Christ lui-même et Jésus-Christ c’est la charité, n’est rien d’autre...

Assomption de la Sainte Vierge 2017

Assomption de la Sainte Vierge 2017

Fête de l’Assomption de la Sainte Vierge   L’Eglise, dans ces hymnes liturgiques, chante, cela ne vous étonnera pas, les différentes fêtes de NSJC, tout comme les fêtes de Notre Dame. Elle consacre trois hymnes à cette fête du 15 août, à ce mystère. Nous allons méditer sur l’hymne des premières Vêpres...

10éme Dimanche après la Pentecôte

10éme Dimanche après la Pentecôte

  « Personne, parlant par l’Esprit de Dieu, ne dit anathème à Jésus »   Ce sera le thème de notre entretien dominical. « Personne, parlant par l’Esprit de Dieu, ne dit anathème à Jésus »… Bien au contraire.  Tous ceux qui sont animés de l’Esprit Saint par suite de la réception du baptême, tout baptisé chante avec...

La Rébellion cachée

La Rébellion cachée

Je voudrais, à la reprise de l’année apostolique, en octobre, faire diffuser dans le cadre paroissial, « saint Michel de Rolleboise », le film, dont on parle beaucoup aujourd’hui : « La Rébellion cachée » de Daniel Rabourin sur l’épopée vendéenne. L’Homme Nouveau vient de publier une interview de l’auteur. En...

9ème Dimanche après la Pentecôte

9ème Dimanche après la Pentecôte

« Si tu connaissais, toi aussi, au moins ce qui te procurerait la paix » « Tu n’as pas connu le temps où tu as été visité »   Terrible reproche, MBCF, que ce reproche adressé par NSJC au peuple juif : « Tu n’as pas connu le temps où tu as été...

7ème Dimanche après la Pentecôte 2017

7ème Dimanche après la Pentecôte 2017

Le salaire du péché, c’est la mort. La grâce de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ     MBCF, voilà des belles paroles mais, je pense, un peu mystérieuses. Elles demandent éclaircissements. « Le salaire du péché, c’est la mort » dit Saint Paul « Stipendia peccati mors ». Un peu plus haut, il...

La dévotion au premier samedi du mois

La dévotion au premier samedi du mois

Parce que je serais très heureux que dans la paroisse Saint Michel de Rolleboise, la dévotion au premier samedi du mois se développe comme l'a demandée  Notre Seigneur à Sœur Lucie de Fatima, il me semble heureux de porter à  votre connaissance, dans ce numéro de juillet, les documents officiels...

Les communions réparatrices des premiers samedis du mois

Les communions réparatrices des premiers samedis du mois

29 mai 1930 : date importante dans l’histoire de Fatima et de la dévotion des premiers samedis du mois La date du 29 mai 1930 n’est pas très connue dans l’histoire de Fatima. Pourtant c’est une date importante, presque aussi importante que celles du 13 mai ou du 13 octobre 1917. En...

A la fin, le cœur immaculée de Marie triomphera

A la fin, le cœur immaculée de Marie triomphera

Dans ce nouveau numéro du « Quis ut Deus », le n° 8, de juin 2017, je vous propose la lecture du texte que j’ai appelé « présentation », qui sera en exergue de mon nouveau petit livre sur la Mère de Dieu que j’ai intitulé : « A la fin, le cœur immaculée de...

Dimanche après l'ascension 2017

Dimanche après l'ascension 2017

La famille et les 10 commandements. Je profiterai de cette fête des mères pour réfléchir avec vous sur la famille et les 10 commandements. Cela tombe bien puisque hier, nous célébrions aussi avec beaucoup de joie les fiançailles de Melle Marie Ciuchindel et de Mr Delacommune. Il me semble que la famille...

Jeudi de l'ascension 2017

Jeudi de l'ascension 2017

Le Jeudi de l’Ascension. « Je crois qu’il est monté aux cieux ; qu’il est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant ». C’est un des objets de notre Credo et cet objet est fondé sur les paroles de saint Marc et de Saint Paul. Saint Paul le confesse aux Ephésiens, lorsqu’il écrit :...

La compassion de Marie

La compassion de Marie

Je me permettrai d’emprunter « le mot de l’abbé » à Saint Bonaventure. Dans ce sermon, il nous propose une très belle méditation de Notre Dame au pied de la Croix. On pourrait volontiers y voir un développement théologique de la corredémption de Marie à l’œuvre de notre Rédemption. C’est...

Le sermon du Père Boules George, Copte, après les Rameaux sanglants : « Un message à ceux qui nous …

Le sermon du Père Boules George, Copte, après les Rameaux sanglants :  « Un message à ceux qui nous tuent »

Au lendemain du double attentat islamiste contre des églises coptes en Egypte en pleine célébration du Dimanche des Rameaux, qui a fait près de 50 victimes, un prédicateur bien connu au Caire a prononcé un sermon dont l’enregistrement fait le tour des communautés coptes du monde entier. L’appel au pardon,...

Neuvaine pour la France - Présidentielles 2017

Neuvaine pour la France - Présidentielles 2017

Adoration Samedi 06/05/2017 après la messe de 18h00 jusqu'à Minuit   « France, Fille aînée de l’Eglise, es-tu fidèle aux promesses de ton baptême ? » Chers amis, En ces temps troublés, à l’heure où nous allons élire notre futur chef d’Etat, nous vous proposons une neuvaine afin de confier la France au Cœur de Jésus. Au-delà de...

Dimanche de Pâques 2017

Dimanche de Pâques 2017

« Souvenez-vous que Notre Seigneur Jésus-Christ est ressuscité d’entre les morts » (2Tim 28) Après que Jésus-Christ, le sixième jour, à la neuvième heure, eut rendu l’esprit sur la Croix, et que le même jour, vers le soir, Il eut été enseveli par ses disciples — lesquels avec la permission du Procurateur romain...

Chemin de Croix 2017

Chemin de Croix 2017

1ère station Jésus est condamné à mort. Après avoir prêché aux foules ; guéri les malades, rendu la vue aux aveugles, ressuscité les morts…Après avoir vécu trois ans au milieu des Apôtres pour les former et leur enseigner la doctrine de Dieu…après leur avoir appris l’amour de Dieu et du prochain comme soi-même,...

L'heure de Jésus

L'heure de Jésus

Nous approchons du temps liturgique que l’Eglise appelle : « le temps de la Passion ». La liturgie va nous faire méditer la Passion de Notre Seigneur. Permettez-moi ces quelques considérations sur ce que Notre Seigneur appelait lui-même: « son heure ». C’était l’heure par excellence ; elle avait été infailliblement déterminée de toute éternité par la Divine...

Jeudi saint 2017

Jeudi saint 2017

« Ceci est mon Corps. Ceci est mon Sang » Nous commémorons ce soir, MBCF, l’institution, par Notre Seigneur Jésus, au Cénacle, le Jeudi Saint, du sacrement de l’Eucharistie et du Sacerdoce par ces paroles : « Ceci est mon Corps. Ceci est mon Sang ». « Faites ceci en mémoire de moi ». Jésus avait déjà annoncé ce...

Ier dimanche de la Passion 2017

Ier dimanche de la Passion 2017

« En vérité, en vérité, je vous le dis, si quelqu’un garde ma parole, il ne verra jamais la mort ». « Si quis sermonem meum servaverit, mortem non videbit in aeternum » MBCF, Il n’y a peut-être pas de phrase plus forte, plus importante pour notre âme que cette phrase de NSJC : « Si quelqu’un garde ma...

4ème dimanche de Carême 2017

4ème dimanche de Carême 2017

  Poursuivons, MBCF, notre méditation dominicale sur le salut. C’est le thème de notre prédication de Carême. Nous savons que le salut, c’est le Christ. Nous savons aussi que l’objet de salut, c’est notre délivrance du péché originel et l’accès à la vie éternelle. Nous savons également que ce salut s’obtient par l’observance des...

3ème dimanche de Carême 2017

3ème dimanche de Carême 2017

Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent MBCF, En ce Carême 2017, de dimanche en dimanche, nous essayons de scruter, du regard de la foi, le plan divin, son plan de salut. Nous savons que ce plan salvifique se concentre essentiellement en son Fils unique, NSJC. Il est...

2ème dimanche de carême 2017

2ème dimanche de carême 2017

Que faire pour obtenir le salut, la vie éternelle ? MBCF, Dimanche dernier, partant de l’acclamation qui ouvre le temps de Carême « Voici maintenant le jour du salut », nous avons médité sur ce salut. Nous nous sommes posés plusieurs questions Quel est ce salut ? En quoi consiste-t-il ? Quel est-il ? Quel son objet ? Qui est-il ? Quel est celui...

Veille de l'actualité