L'abbé Barthe réagit à la suppression de la commission Ecclesia Dei

L'abbé Claude Barthe a été interviewvé par le site "Le Rouge & Le Noir".

Abbé Claude Barthe : « Le Pape François n’a pas le même intérêt que Benoît XVI pour la liturgie traditionnelle »

R&N : Pouvez-vous nous rappeler la finalité de la Commission Ecclesia Dei et la manière dont elle était organisée ?

ABBÉ BARTHE : La finalité première de la Commission Ecclesia Dei permet de comprendre ce qui arrive aujourd’hui. Elle a été fondée en 1988, par le motu proprio de Jean-Paul II, Ecclesia Dei adflicta, à la suite des consécrations par Mgr Lefebvre de quatre évêques, sans mandat du pape. Son but était de « faciliter la pleine communion ecclésiale des prêtres, des séminaristes, des communautés religieuses ou des religieux individuels ayant eu jusqu’à présent des liens avec la Fraternité Saint-Pie-X (FSSPX) fondée par Mgr Lefebvre. » Concrètement cela consistait à organiser un monde traditionnel « officiel » :

  • avec l’érection et la supervision de communautés qui, au moins à l’origine, regroupaient des prêtres qui avaient appartenu à la FSSPX et à des communautés amies (Fraternité Saint-Pierre, prieuré puis abbaye du Barroux, notamment) et qui ne voulaient pas « suivre » les sacres d’Écône ;
  • avec l’incitation faite aux évêques diocésains de permettre « généreusement » la célébration de la messe traditionnelle dans leur diocèse, lorsque des fidèles en faisaient la demande.

Même si la Fraternité Saint-Pie-X n’était pas la seule préoccupation de la Commission, elle était, à la manière d’une toile de fond, la plus importante. Cela est devenu encore plus vrai, lorsque, à partir de 2000, à l’occasion d’un pèlerinage de cette Fraternité à Rome, le cardinal Castrillón, Préfet de la Congrégation pour le Clergé, devenu aussi Président de la Commission, a établi des contacts avec elle en vue d’une réintégration canonique. Ils ont abouti, à titre d’étape, à la levée des excommunications des quatre évêques de la FSSPX, en 2009, par Benoît XVI.
En revanche, le motu proprio Summorum Pontificum, de 2007, qui rendait théoriquement à la liturgie traditionnelle droit de Cité, suivi du « décret d’application », l’instruction Universæ Ecclesiæ du 30 avril 2011, a fortifié le rôle de gestion par la Commission de la liturgie traditionnelle, qualifiée de « forme extraordinaire ». On peut remarquer au passage que la Commission Ecclesia Dei, à l’époque du cardinal Castrillón, s’était arrogé la capacité d’ériger des communautés dont les membres n’étaient pas issus de la FSSPX, tel l’Institut du Christ-Roi Souverain Prêtre.

R&N : Quel est le contexte de sa suppression ?

ABBÉ BARTHE : Le contexte est évidemment celui du pontificat bergoglien, très distinct du pontificat ratzinguérien : le Pape François n’a pas le même intérêt que Benoît XVI pour la liturgie traditionnelle, c’est le moins qu’on puisse dire ; il a dit à deux ou trois reprises que les personnes attachées à la messe traditionnelles lui paraissaient des nostalgiques qui suivaient une « mode ». Pour autant, il n’a pas, pour sa part, la moindre intention de revenir sur les dispositions de Summorum Pontificum. Je n’en dirais pas autant des personnes de son entourage qui s’intéressent au problème et pour lesquelles la situation créée par Summorum Pontificum est intolérable.

Par ailleurs, le Pape, personnalité complexe, a, ou en tout cas manifeste, une sorte d’affection pour la FSSPX, dont il a connu certains responsables à Buenos Aires, et qu’il a pris soin d’aider. Il n’aurait pas été fâché de réussir où son prédécesseur avait échoué en « réintégrant » la FSSPX. Ce qui l’a conduit à donner aux prêtres de la Fraternité (et des communautés amies) le pouvoir d’entendre les confessions et de recevoir celui de célébrer des mariages.

La suite sur le site du Le Rouge & Le Noir.

  • 1
  • 2
Prev Next

Notre Carême, joie intime

Notre Carême, joie intime

Chers amis, revoici le Carême ! Cette longue retraite de l'Eglise, ce long pélerinage de quarante jours jusqu'à Pâques. Je voudrais vous préciser les dispositions qui doivent être les nôtres, pour que nous vivions un Carême de conversion véritable, et de sainteté.   Nous devons être tout d'abord davantage préoccupés du souvenir...

Conférence sur la Bioéthique - Partie 2

Conférence sur la Bioéthique - Partie 2

Monsieur l'abbé Tignères est un ancien médecin. Et c'est donc naturellement qu'il nous a proposé dès son arrivée à Rolleboise une conférence sur les sujets actuels concernant la bioéthique. Suite de la Conférence sur la Bioéthique - Partie 1.  

Méditation Eucharistique - Mars 2019

Méditation Eucharistique - Mars 2019

Méditation eucharistique Vendredi 1er mars 2019 1)L'amour de Jésus dans l'institution de la Sainte Eucharistie : "Sachant que son heure était venue de passer de ce monde à son Père, Jésus, après avoir aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'au bout" (Jn 13,1).   Avant de partir pour sa Passion, et de...

L'abbé Barthe réagit à la suppression de la commission Ecclesia Dei

L'abbé Barthe réagit à la suppression de la commission Ecclesia Dei

L'abbé Claude Barthe a été interviewvé par le site "Le Rouge & Le Noir". Abbé Claude Barthe : « Le Pape François n’a pas le même intérêt que Benoît XVI pour la liturgie traditionnelle » R&N : Pouvez-vous nous rappeler la finalité de la Commission Ecclesia Dei et la manière dont elle était organisée ? ABBÉ BARTHE : La...

Les sacrements sont des trésors

Les sacrements sont des trésors

Chers amis, les sacrements, vous le savez par votre catéchisme, sont les signes de réalités sacrées, ce sont des signes sensibles qui produisent ce qu'ils signifient, c'est-à-dire la grâce, la vie divine, la vie du Ciel. Les Pères de l’Église ont souvent appelé les sacrements "mysterium", les mystères. Oui, que...

Le mal est qu’on s’est éloigné de la vérité de l'Évangile

Le mal est qu’on s’est éloigné de la vérité de l'Évangile

Chers Confrères, Présidents des conférences épiscopales, Nous nous adressons à vous avec une grande tristesse. Le monde catholique est désorienté et se demande avec angoisse : où va l'Église ? Face à la dérive en cours, il semble que le problème se réduise à celui des abus sur les mineurs – un crime horrible, tout...

Méditation Eucharistique - Février 2019

Méditation Eucharistique - Février 2019

Comment adorer le Saint-Sacrement      1) Il faut commencer nos adorations par un acte d'amour, c'est ainsi que nous ouvrons notre âme à l'action divine de Jésus Hostie. L'amour est la seule porte du coeur :  "tant que nous n'aurons pas pour Notre Seigneur au Saint Sacrement un amour de passion, nous n'aurons rien fait"...

Conférence sur la Bioéthique - Partie 1

Conférence sur la Bioéthique - Partie 1

Monsieur l'abbé Tignères est un ancien médecin. Et c'est donc naturellement qu'il nous a proposé dès son arrivée à Rolleboise une conférence sur les sujets actuels concernant la bioéthique.       Vous trouverez ci-dessous la première partie de cette conférence :

Veillée et Messe de Noël 2018

Veillée et Messe de Noël 2018

Nous partageons avec vous les prouesses de la chorale de la Chapelle de Rolleboise pour la veillée et la messe de Noël. Noël d’Autriche :   Cantique de Jean Racine :   Tollite Hostias :   C'est minuit profond mystère :   Les anges dans nos campagnes :   Noel Alsacien "Venez mes enfants" :   Noel Anglais "Aujourd'hui le Roi des cieux"...

Regardez comme ils s'aiment !

Regardez comme ils s'aiment !

Chers amis, les fêtes de Noël et de l'Épiphanie veulent nous faire comprendre que Notre Seigneur Jésus-Christ, parce qu'il est vrai Dieu et vrai homme, est "l'unique médiateur entre Dieu et les hommes" ( 1 Tim. II,5 ). Et qu'il n'y a pas de rédemption possible, pas de vie surnaturelle,...

Spiritualité de l'Avent, Joie et pénitence du coeur

Spiritualité de l'Avent, Joie et pénitence du coeur

Bien chers amis, la venue de Notre Seigneur a été attendue pendant des siècles et des siècles. Les prophètes l'ont annoncée, les justes de l'Ancien Testament l'ont désirée, sans connaître la joie d'en contempler l'aurore. L’Église, pendant l'Avent, commémore cette grande attente des siècles appelant le Rédempteur. Mais Elle veut...

Entretien de l'Eglise : besoin de bonnes volontés !

Chers amis, Je vous propose un calendrier pour le ménage de notre église. Un entretien régulier me semble une bonne option pour permettre des séances de ménage rapides (2h maximum). J’ai bien noté que certaines plages horaires étaient préférées par les uns ou par les autres. Aussi, le calendrier s’articule autour...