On peut toujours rêver !

L’épiscopat a rencontré Emmanuel Macron lundi soir aux Collège des Bernardins.

Ceci est une nouveauté dans la paysage politique de notre pays et l’on peut s’en féliciter. Pour autant, y a t-il un dialogue possible avec le président de la République? Bien au chaud depuis des décennies sous la couette de la pastorale de l’enfouissement, nos chers évêques, Légion d’honneur à la boutonnière, pour bien montrer qu’ils peuvent servir deux maîtres, auront certainement des difficultés à rappeler les points de divergences que l’Église considère comme non négociables.

À savoir la liberté scolaire attaquée ces dernières semaines, le respect de la vie, de la conception à la mort naturelle, l’eugénisme qui “élimine” 96% des enfants trisomiques et enfin la défense de la famille dont il est inutile ici de rappeler les mauvais coups dont elle fait l’objet. Et j’allais oublier les nouveaux cas de violence contre les chrétiens dont Daniel Hamiche a encore recensé 22 nouveaux cas en mars 2018, ce qui porte à 12 % d’augmentation par rapport au premier trimestre 2017.

L’Espérance étant une grande vertu, il n’est pas impossible d’imaginer que Mgr Aupetit (qui s’est signalé par quelques idées intéressantes à suivre) engage un dialogue de vérité avec un président qui a personnellement demandé le baptême à l’âge de 12 ans.

PO 9/4/18