« Conserve le mystère de la foi dans une conscience pure » (1 Tim 3 9)

Abbé Paul AulagnierQuel est donc ce mystère de la foi? Ce grand mystère sacré, c’est très exactement le secret de Dieu relatif au salut des hommes.

Voilà ce que nous fêterons tous ensembles, en familles, en paroisse, à Noël. Ce salut, c’est le message propre de l’Eglise. C’est tout l’Evangile. Saint Paul nous le résume d’une manière aussi claire que possible : « Notre Sauveur Dieu veut que tous les hommes soient sauvés et viennent à la connaissance de la vérité. Car il n’y a qu’un seul Dieu, un seul médiateur aussi de Dieu et des hommes : le Christ Jésus, qui s’est donné lui-même en rançon pour tous ; ce témoignage fut rendu en son temps, pour lequel j’ai été établi héraut et apôtre…docteur des nations dans la foi et la vérité » (1 Tim 2 3-7)

Quiconque donne de cœur son adhésion à ce mystère s’unit à Dieu, est purifié de ses péchés et se sauve de la perdition qui vient.

Saint Jean affirmera plus nettement encore : « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ (Jn 17 3).

Le temps de l’Avent qui commence dimanche 27 novembre dirige donc nos regards sur le Christ qui est l’épiphanie de l’amour de Dieu : « Dieu a tellement aimé le monde qu’il envoya son Fils unique afin que quiconque croit en lui ne périsse pas mais ait la vie éternelle » (Jn 3 16)

Abbé Paul Aulagnier