CONSÉCRATION

Chers amis, dans la situation présente, et en ce jour de la fête de ND de l’Annonciation, j’ai récité ce matin dans l’église, après ma messe privée, et devant le Saint-Sacrement exposé, l’Acte de consécration suivant : Consécration de la France, de notre paroisse, de nos familles, et de nos personnes, au Cœur Immaculé de Marie. Je vous invite à réciter vous aussi , si possible aujourd’hui devant une image de Notre-Dame, cet Acte évidemment important, dont je vous reparlerai prochainement. 


Acte de consécration de la France, de notre église saint Michel de Rolleboise, de nos familles, et de nos personnes, au Cœur Immaculé de Marie 

 

Vierge Immaculée, Mère Très Pure de Notre-Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, regardez avec miséricorde Votre peuple français, qui recourt aujourd’hui à Vous de tout le pays et du monde entier. 
Souvenez-Vous qu’autrefois notre roi Louis XIII, dans un vœu solennel, Vous a choisie pour Patronne et Reine de notre État. À l’heure des grands dangers et périls, spirituels et temporels, nous recourons à Votre Cœur Immaculée et nous nous confions à Lui, Notre-Dame et Notre Reine, ravivés par la Foi et la confiance, car « on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à Votre protection, imploré Votre assistance ou réclamé Vos suffrages, ait été abandonné » (saint Bernard de Clairvaux). 
Afin que notre consécration Vous soit, ainsi qu’à Dieu, agréable, donnez-nous, Mère de la divine grâce, un cœur pur et sincèrement contrit de nos péchés personnels, et des péchés de notre pays. Secours des chrétiens, prodiguez-nous conseil et force, pour que nous puissions rendre droites les voies de nos vies, celles de nos familles et de notre pays, dans la fidélité à la loi de Dieu inscrite dans le Décalogue, dans l’obéissance à l’enseignement de l’Évangile et aux lois de l’Église catholique fondée par Votre Fils. 
Vierge très puissante, inspirez-nous l’esprit d’humilité, de générosité et de sacrifice, nécessaire pour pratiquer la pénitence, à laquelle le Rédempteur nous a solennellement appelés,et sans laquelle nous périrons tous (Lc 13, 5). Miroir de justice, ne permettez pas que nous devenions indifférents aux péchés qui crient vengeance au Ciel, surtout ceux commis à l’égard des plus vulnérables – des enfants à naître et des personnes en fin de vie. 
Vierge très chaste, obtenez pour toute notre société la grâce de mœurs pures, ainsi que la vertu de tempérance, de façon à ce que notre Patrie Vous soit réellement soumise et agréable, ô notre Reine ! Mère du bon conseil, remplissez nos autorités de sagesse et de prudence, afin qu’ayant en vue le bien commun véritable et la justice authentique, ils gouvernent notre pays dans la vérité et l’équité. Reine de la paix, obtenez à toutes les nations la paix divine, que seul peut instaurer le Prince de la paix – le Christ Roi (Is 9, 5). Salut des infirmes et Consolatrice des affligés, entourez de Votre maternelle et très miséricordieuse protection tous les membres souffrants de notre peuple. Refuge des pécheurs, ouvrez à la Grâce de votre  Fils tous les cœurs français, surtout ceux restés jusqu’à présent les plus fermés, et guidez-les aux sources de la vie surnaturelle, la vie divine et éternelle. 
Reine du très Saint Rosaire, Vous avez promis à Fatima, que face aux périls à venir Votre Cœur Immaculé sera notre refuge et le chemin qui nous conduira sûrement à Dieu. Aussi avons-nous confiance que Vos regards miséricordieux s’abaisseront sur nos misères et nos angoisses, sur nos luttes et nos faiblesses (Pie XII). Désirant obtenir Votre protection, et par Votre intercession obtenir de Dieu la force et la persévérance dans le bien au milieu des peines, épreuves et toutes sortes de périls, voici qu’aujourd’hui nous confions et consacrons à Votre Cœur Immaculée nous-mêmes, nos familles, notre église saint Michel de Rolleboise, ainsi que, autant qu’il est dans notre pouvoir, toute la France, avec nos autorités, notre clergé et tous nos compatriotes. Dès aujourd’hui, et pour tous les jours de notre vie, nous sommes tout à Vous. Prenez-nous comme nous sommes, si misérables, et rendez-nous ce que Vous voulez que nous soyons, pour la gloire de Dieu, maintenant et dans l’éternité, car en Vous seule, incomparablement, Dieu a été davantage glorifié qu’en aucun de Ses saints (saint Maximilien Kolbe).  

Cause de notre joie, obtenez-nous la soumission à la volonté de Dieu dans la croix et la souffrance, ô Reine du Ciel qui nous attendez dans notre Patrie céleste de la béatitude sans fin. 
Très Sainte Mère de Dieu : que Son Règne arrive par Votre Cœur Immaculé ! Reine de France: priez pour nous 

 

Ab B Tignères