Des vacances chrétiennes

Chers amis, les vacances vont nous apporter ces temps de loisirs et de détente, qui sont légitimes, et souvent nécessaires au bon équilibre de notre vie. En effet le corps et les facultés de l'âme en ont besoin, en raison des conditions concrètes de la vie humaine dans le monde d'aujourd'hui, nous ne le savons que trop. Ces moments de repos doivent nous permettre avant tout de recréer notre âme, de la restaurer, de lui donner des forces neuves, de lui assurer les conditions d'une liberté nouvelle au service de Dieu.
 
Ainsi les vacances ne peuvent pas être une période de laisser-aller spirituel, d'oubli de Dieu, de paresse, et de relâchement moral. Et pas davantage un temps d'agitation et d'activités incessantes. L'esprit a plus besoin de vacances que le corps. Chers amis, nos vacances doivent être authentiquement chrétiennes, ou ne pas être du tout. Pas plus que les époux ne peuvent avoir de dispense à leurs devoirs de fidélité et d'amour mutuel pendant les semaines estivales, pas plus que les enfants ne peuvent obtenir de pause à leurs devoirs filiaux pendant les vacances, pas plus nous ne pouvons pendant l'été oublier nos devoirs de reconnaissance et d'amour envers le Seigneur. Ainsi, puisque nous disposons d'un peu plus de temps en été, profitons-en pour donner une place plus grande à Notre Seigneur dans notre vie, par la prière intérieure, par la lecture méditée, par le recours fréquent aux sacrements, spécialement la confession. Il faut que notre amour pour Lui soit plus fort et plus fervent au retour de nos vacances, et que notre intimité avec Lui soit plus profonde : Jésus est la  seule source de la Paix et de la Joie, et donc du vrai repos de notre âme. Sachons bien que le relâchement spirituel et moral ne repose pas ; au contraire il épuise l'âme, en l'engageant dans le désordre et l'agitation qui mettent en péril notre équilibre intérieur, que les vacances sont là précisément pour restaurer, et non pour altérer.
 
Essayons d'avoir, pendant chaque jour des vacances, un emploi du temps où chaque activité est prévue. Que pas une journée ne se termine sans la prière en famille, c'est elle qui sauvegarde les vacances chrétiennes. Il faut privilégier les activités familiales, qui permettent de resserrer les liens de charité et d'affection entre tous. Que les parents s'efforcent de passer du temps auprès de leurs enfants, pour mieux les connaître, mieux leur communiquer le véritable esprit chrétien, mieux établir cette communion d'âme qui prélude aux ascensions vers les sommets. Il sera possible de donner, à quelques unes des soirées familiales des vacances, une marque plus religieuse, où les enfants constateront, pour leur édification, le souci qu'ont leurs parents de l'élévation chrétienne de toute la famille.
 
Enfin veillons bien, spécialement pendant l'été, à ne pas fréquenter les églises dans des tenues relâchées ou immodestes, mais au contraire avec des vêtements propres et soignés. Pensons que nous allons nous trouver en présence de Notre Seigneur, Dieu Lui-même, au tabernacle. La bonne tenue favorise beaucoup le respect envers la maison de Dieu, et le respect les uns avec les autres.
 
Je vous souhaite, de tout cœur, de bonnes et saintes vacances, pleinement reposantes pour le corps, mais aussi pour l'âme, et donc des vacances chrétiennes véritables !  Que le Seigneur Jésus-Christ vous bénisse et vous protège.
 
Abbé B. Tignères